Un rapide tour de cinq constellations d'automne de l'hémisphère nord

La nouvelle saison vient avec de nouvelles constellations et avec elles, de nouvelles occasions de regarder et d’observer vos préférées. Mais c’est peut-être aussi l’occasion d’en découvrir de nouvelles, ou encore de revoir des objets que vous n’avez peut-être pas observés depuis longtemps. Si vous êtes familier avec les cinq constellations listées ici, vous serez sans aucun doute heureux de les voir réapparaitre, mais si vous êtes nouveau dans l’observation des étoiles, cet aperçu devrait vous familiariser avec les aspects de base de ces constellations, alors commençons par…. 

Constellation d'Andromède

Constellation d'Andromède
Constellation d'Andromède - Creative commons 4.0 license
Source

Andromède en bref:

  • Position : Entre les latitudes +90° et -40°.
  • Taille : 722 degrés carrés
  • Constellations voisines : Lézard, Pégase, Persée, Triangle, Cassiopée, Poissons
  • Le meilleur moment pour l’observer : 21 h, heure locale, en novembre
  • Étoiles avec des planètes : 16 étoiles totalisant 19 planètes en tout, avec l’étoile Upsilon Andromedae, traditionnellement connue sous le nom de Titawin, qui en abrite quatre.
  • Étoile la plus brillante : L’étoile la plus brillante d’Andromède est Alpha Andromedaee, également appelée Alpheratz. Il s’agit en fait d’une étoile binaire, dont le composant principal est une sous-géante de classe B8 qui présente une abondance de mercure, de manganèse et de différents autres éléments métalliques. L’étoile primaire a une magnitude visuelle apparente de +2,06. Elle est environ 3,6 fois plus massive que le Soleil et avec une température de surface effective de 13 800 K, elle est au moins 200 fois plus lumineuse que le Soleil. La seconde étoile est également beaucoup plus massive que le Soleil et au moins dix fois plus lumineuse. La période orbitale du système est de 96,7 jours.

Objets remarquables du ciel profond :

 

Andromeda galaxy

Andromède contient 3 objets Messier ; M31 (la galaxie d’Andromède), M32 et Messier 110, qui sont des galaxies elliptiques naines. La constellation contient également trois étoiles plus lumineuses que la magnitude 3, et trois étoiles qui sont distantes de nous de moins de 10 parsecs, la plus proche étant Ross 248 (HH Andromedae), une naine rouge de classe M6V située à environ 10,3 années-lumière. 

Parmi les autres objets notables, on retrouve NGC 206, un énorme nuage d’étoiles dans M31. Ce nuage est l’objet le plus lumineux vu de notre point de vue, et avec un diamètre d’environ 400 années-lumière, il est aussi l’une des plus grandes régions qui donnent naissance à des étoiles dans tout le groupe local de Galaxies. 

Tout aussi spectaculaire, NGC 224-G1 (Mayall II) est un énorme amas globulaire de magnitude 13,7 situé à environ 130 000 années-lumière du noyau de M31. Avec deux fois la masse d’Omega Centauri, le plus grand et le plus massif des amas de la Voie lactée, Mayall II est le plus grand, le plus brillant et l’un des amas globulaires les plus massifs, sinon le plus massif du Groupe Local des Galaxies. En fait, l’amas est tellement massif que de nombreux astronomes ne le considèrent pas comme un véritable amas globulaire, mais plutôt comme les restes d’une galaxie naine qui a été ingérée par M31 dans un passé lointain. 

Parmi les autres objets d’intérêt que l’on peut observer avec un modeste équipement d’amateur figurent l’amas d’étoiles ouvert NGC 7686, la nébuleuse planétaire NGC 7662 (ou Boule de neige bleue), et NGC 891, une galaxie spirale de profil qui ressemble à la Voie lactée.

Constellation du Verseau

Constellation du Verseau
Constellation du Verseau - Creative commons 4.0 license
Source

Le Verseau en bref :

  • Position : Entre les latitudes +65° et -90°.
  • Taille : 980 degrés carrés
  • Constellations voisines : Aigle, Baleine, Capricorne, Dauphin, Poissons, Petit cheval, Poisson austral, et Sculpteur
  • Étoiles avec des planètes : 14 étoiles avec 19 planètes au total, l’étoile WASP-47 qui en abrite quatre
  • Le meilleur moment pour l’observer : 21 h, heure locale, en octobre
  • Étoile la plus brillante : Beta Aqaurii, également appeléee Sadalsuud, c’est une étoile supergéante jaune rare avec une magnitude visuelle apparente de 2,87. L’étoile est en fait un système à étoiles multiples, dont la composante primaire (Sadalsuud) est 6 fois plus massive que le Soleil, et au moins 2 200 fois plus lumineuse.

Objets remarquables du ciel profond :

Le Verseau contient 2 étoiles plus lumineuses que la magnitude 3, et un total de 7 étoiles qui sont à moins de 10 parsecs de nous, la plus proche étant EZ Aquarii, un système à trois étoiles situé à seulement 11,27 années-lumière de distance, et composé de 3 étoiles naines rouges de classe M.   

Parmi les autres objets remarquables se trouvent trois objets Messier.

— M2, un amas globulaire de 13 milliards d’années situé à environ 5 degrés au nord de Sadalsuud. L’amas contient environ 150 000 étoiles et s’étend sur 175 années-lumière, ce qui en fait l’un des plus grands amas globulaires de la Voie lactée. M2 a une magnitude visuelle apparente de 13,1

— M72, un autre amas globulaire situé à environ 53 000 années-lumière de nous, à l’opposé de nous par rapport au centre galactique. Bien que l’amas s’étende sur 106 années-lumière et qu’il ait une magnitude apparente de 9,3, un instrument d’au moins 50 cm de diamètre est nécessaire pour y distinguer un quelconque détail.

— M73, un amas, ou plus précisément un astérisme de quatre étoiles qui, jusqu’en 2002, était considéré comme un amas très peu ouvert. Il s’est toutefois avéré qu’il n’existe aucune relation physique entre les étoiles de l’amas et qu’en fait, elles s’éloignent les unes des autres.

Le Verseau contient également deux nébuleuses planétaires, NGC 7009, Caldwell 55 (dite nébuleuse de Saturne) et NGC 7293, Caldwell 63 (nébuleuse de l’Hélice ou Œil de Dieu), qui sont toutes deux des cibles relativement faciles pour de petits télescopes. Notez aussi que trois pluies de météores, Eta aquarides, Delta aquarides, et Iota aquarides ont leurs points radiants dans le Verseau.

Constellation du Capricorne

Constellation du Capricorne
Constellation du Capricorne - Creative commons 4.0 license
Source

Le Capricorne en bref :

  • Position : Entre les latitudes +60° et -90°.
  • Taille : 414 degrés carrés
  • Constellations voisines : Aigle, Verseau, Microscope, Poisson austral et Sagittaire
  • Étoiles avec des planètes : 5 étoiles avec 9 planètes en tout
  • Le meilleur moment pour l’observer : 21 h, heure locale, en septembre
  • Étoile la plus brillante : Delta Capricorni, également appelée Deneb Algedi (ou parfois Sheddi), une étoile binaire spectroscopique à éclipses de magnitude 2,85. Son compagnon visuellement indiscernable gravite autour d’un centre de masse commun une fois tous les 1 023 jours, provoquant une baisse cyclique de 0,2 magnitude de la luminosité émise par l’étoile primaire. Notez que la composante principale est également une étoile variable de type Delta Scuti dont la luminosité varie en fonction de pulsations de surface radiales et non radiales.

Notez aussi que puisque l’étoile est proche de l’écliptique, elle peut être occultée par la Lune, et parfois, bien que très rarement, par certaines planètes.  

Objets remarquables du ciel profond :

Le seul objet intéressant pour les observateurs amateurs utilisant un équipement modeste c’est M30, un amas globulaire de 90 années-lumière de diamètre qui s’approche de nous à la vitesse vertigineuse de 181,9 km/sec. Comme beaucoup d’autres amas globulaires, M30 a subi un processus d’effondrement du noyau et un peu plus de 50 % de la masse de l’amas est maintenant concentrée dans une boule densément peuplée (dans le noyau de l’amas) qui ne fait que 17,4 années-lumière de diamètre.

Cinq pluies de météores, les Alpha Capricornides, les Chi Capricornides, les Sigma Capricornides, les Tau Capricornides et les Capricornides-Sagittarides ont leur point radiant dans la constellation.

Constellation du Pégase

Constellation du Pégase
Constellation du Pégase - Creative commons 4.0 license
Source

Le Pégase en bref :

  • Position : Entre les latitudes +90° et -60°.
  • Taille : 1121 degrés carrés
  • Constellations voisines : Cygne, Verseau, Andromède, Dauphin, Petit Cheval, Poissons et Petit Renard.
  • Étoiles avec des planètes : 17 étoiles avec 20 planètes en tout
  • Le meilleur moment pour l’observer : 21 h, heure locale, en octobre
  • Étoile la plus brillante : Epsilon Pegasi, également appelée Enif, une étoile supergéante orange de classe K2Ib de magnitude 2,33 classée également comme variable irrégulière lente. L’étoile est 12 fois plus massive que le Soleil, au moins 5 000 fois plus brillante et environ 185 fois plus grande. Enif se distingue également par une abondance de baryum et de strontium, ainsi que par une vitesse particulière vraie élevée de 21,6 km/s.

Objets remarquables du ciel profond :

Outre le célèbre Grand Carré d’astérisme de Pégase, composé des étoiles brillantes Markab (Alpha Pegasi), Algenib (Gamma Pegasi) et Scheat (Beta Pegasi), le seul autre objet qui peut intéresser les observateurs amateurs dans Pégase est Messier 15 (NGC 7078).

M15 est un amas globulaire de magnitude 6,2 âgé de 12 milliards d’années situé à une distance d’environ 33 600 années-lumière de nous et au moins 360 000 fois plus lumineux que le Soleil. L’amas est également remarquable pour plusieurs autres raisons, notamment le fait qu’il compte parmi ses 100 000 étoiles, M15 C, une étoile à neutrons double, et Pease 1, la première nébuleuse planétaire découverte dans un amas globulaire. Autrement on peut également noter Messier 15 X-1 et Messier 15 X-2, qui sont des sources lumineuses de rayons X.

Constellation des Poissons

Constellation des Poissons
Constellation des Poissons - Creative commons 4.0 license
Source

Poissons en bref :

  • Position : Entre les latitudes +90° et -65°.
  • Taille : 889 degrés carrés
  • Constellations voisines : Verseau, Bélier, Andromède, Triangle, Pégase et Baleine
  • Étoiles avec des planètes : 39 étoiles avec 41 planètes en tout
  • Le meilleur moment pour l’observer : 21 h, heure locale, en novembre
  • Étoile la plus brillante : Eta Piscium, également appelée Kullat Nunu, une géante jaune de classe G7 de magnitude 3,62 environ quatre fois plus massive que le Soleil, et au moins 316 fois plus lumineuse. Elle est aussi environ 26 fois plus grande que le Soleil

Objets remarquables du ciel profond :

La constellation des Poissons ne contient qu’un seul objet Messier, M74, une galaxie spirale classique, dont on estime qu’elle contient environ 100 milliards d’étoiles. À noter cependant que M74 a une très faible luminosité de surface, ce qui en fait l’objet Messier le plus difficile à observer avec du matériel amateur. Néanmoins, la constellation des Poissons contient plusieurs astérismes notables, dont le détail figure ci-dessous.

— Piscis Boreus - Le poisson du Nord formé par les étoiles σ, 68, 65, 67, ψ1, ψ2, ψ2, ψ3, χ, φ, φ, υ, 91, τ, 82 et 78 Piscium.

— Piscis Austrinus - Le poisson du Sud formé par les étoiles ω, ι, θ, 7, β, 5, κ, 9, λ et TX (19) Piscium.

— Linum Boreum - Le cordon nord formé par les étoiles χ, ρ, 94, VX (97), η, π, ο et α Piscium.

— Linum Austrinum - Le cordon Sud formé par les étoiles α, ξ, ν, ν, μ, ζ, ε, δ, ω, 41, 35 et ω Piscium.

— Le Cercle - formé par les étoiles Gamma, Kappa, Lambda, TX, Iota et Theta Piscium.

Une pluie de météorites, les Piscides a son point radiant dans les Poissons, qui est actuellement également le point de l’Équinoxe vernal.