Montures de télescope

Les télescopes pour astronomes amateurs sont généralement montés sur trépied, et comme pour les télescopes professionnels, la monture elle-même est une partie essentielle de l’instrument. Il existe deux types de montures : les montures altazimutales et les montures équatoriales. Le premier type est généralement livré avec les télescopes d’entrée de gamme, mais ce n’est certainement pas parce que les montures altazimutales sont de moindre qualité. C’est juste que les télescopes haut de gamme sont plus souvent utilisés pour l’astrophotographie, qui nécessite un type de monture totalement différent. Les gens qui utilisent un télescope principalement pour l’observation trouvent généralement les montures altazimutales beaucoup plus faciles à utiliser. Elles permettent essentiellement de déplacer votre télescope librement dans n’importe quelle direction et ne compensent pas la rotation de la Terre. Si vous avez déjà regardé les étoiles, même à l’œil nu, pendant un temps prolongé, vous avez peut-être remarqué que leur position dans le ciel changeait pendant la nuit. À tout le moins, vous savez que la position du Soleil change tout au long de la journée. C’est parce que la Terre tourne sur son axe. Si vous utilisez un instrument à fort grossissement, cela aura un impact sur ce que vous verrez dans l’oculaire. L’objet que vous observez va dériver lentement et vous devrez recentrer votre télescope en ajustant les deux axes de la monture. Tant que sa focale est raisonnablement courte, le grossissement ne sera pas trop fort et recentrer votre instrument de temps en temps ne sera pas un problème.

Axes des montures de télescope
Axes des montures de télescope

Une monture équatoriale facilite un peu les choses ; l’un des deux axes de la monture est parallèle à l’axe de la Terre, il suffit donc d’incliner cet axe pour « suivre » le mouvement apparent de l’objet sur la voûte céleste.

Les montures de télescope peuvent être motorisées et même informatisées. Une monture motorisée a la capacité non seulement de faire tourner le télescope autour d’un ou des axes de rotation, mais aussi de synchroniser la rotation du télescope avec celle de la Terre. De cette façon, si vous pointez le télescope vers un objet particulier dans le ciel, l’objet restera là où vous l’avez fixé dans l’oculaire. Une monture informatisée possède habituellement un boiter de commande qui permet à l’opérateur de faire pivoter le télescope ou de dire à l’ordinateur de diriger le télescope vers un objet en particulier — une étoile ou une planète, par exemple. Pour ce faire, la monture doit être correctement alignée avant d’être utilisée, ce qui est souvent fait en pointant manuellement le télescope vers une, deux ou trois étoiles désignées par l’ordinateur.

Mise en station d'un télescope
Mise en station d'un télescope

Les montures équatoriales nécessitent également une mise en station, qui consiste à aligner l’axe équatorial avec l’axe de la Terre. Dans l’hémisphère Nord, cela se fait en pointant l’axe vers une étoile appelée Polaris (l’étoile du Nord), qui est visible à l’œil nu et située à peu près le long de la ligne qui serait créée si vous étendiez l’axe de rotation de la Terre dans l’espace.

En fait, Polaris est décalée de 0,5° par rapport à l’axe du Pôle nord, ce qui signifie que pour obtenir une mise en station très précise avec une monture, il faut tenir compte de cette différence. Les montures équatoriales sont souvent livrées avec une petite lunette appelée polar scope inséré à l’intérieur de l’axe équatorial.

Vue dans un polarscope
Vue dans un polarscope

Dans l’hémisphère Nord, l’utilisateur peut diriger cette lunette vers Polaris, ou plus précisément, faire coïncider Polaris avec une position donnée sur le cadran qui est habituellement dessiné sur la lentille de la lunette polaire. Dans l’hémisphère sud, la zone du ciel que traverse la ligne de l’axe de la Terre est plutôt vide d’étoiles visibles, donc faire la mise en station d’une monture équatoriale y est plus compliqué que dans l’hémisphère nord. Heureusement, il existe aujourd’hui des méthodes assistées par ordinateur qui facilitent la mise en station dans l’hémisphère sud.

Vous aimerez aussi :

Les différents types de télescopes pour astronomes amateurs

Le terme de télescope regroupe en fait deux systèmes optiques, les réflecteurs et les réfracteurs, chacun avec leurs points…

Télescopes pour débutants

Quel type de télescope acheter ? C’est probablement la question la plus posée dans toute boutique de matériel d’astronomie, et…