Jonny Lindner, Allemagne

Le système solaire : Observer les planètes

Notre voisinage immédiat, avec ses huit planètes, a débuté sa formation il y a 4,6 milliards d'années lorsqu'une région de l'espace remplie de gaz et de poussière interstellaires s'est effondrée sur elle-même sous la force de sa propre attraction gravitationnelle, en finissant par embraser le Soleil. Au moment de la formation du Soleil, d'autres éléments qui faisaient également partie du nuage de gaz et de poussière initial ont fusionné en donnant naissance à des protoplanètes de tailles différentes. Il est facile d'imaginer qu'à ce stade, la scène devait ressembler à un jeu de billard fou avec des protoplanètes qui se heurtaient, qui fusionnaient ou qui explosaient à l'impact. La chaleur intense empêchant les éléments plus légers de s'agréger, les éléments lourds et rares se sont formés près du centre de cette étendue, donnant naissance aux planètes rocheuses intérieures : Mercure, Vénus, la Terre et Mars. Des éléments plus légers et plus communs se sont rassemblés pour former les géantes gazeuses : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Notre propre coin, la Terre, occupe une place confortable dans le système solaire : elle se trouve en plein milieu de la zone dite habitable, un endroit où la température permet à l'eau liquide d'exister pour peu que d'autres conditions, comme une atmosphère suffisamment épaisse, soient présentes.

Mars, Jupiter et Saturne sont les planètes les plus intéressantes à observer à l'aide d'un télescope. Si vous en avez un avec un bon grossissement, vous serez récompensé par un grand nombre de détails.

Les autres planètes ne seront guère que des points pâles dans l'oculaire. Lorsque les conditions sont favorables, vous pouvez voir les saisons changer sur Mars et noter la fonte et la croissance des calottes glaciaires. Jupiter est la planète la plus facile à observer. Avec seulement une paire de bonnes jumelles, vous pourrez découvrir les quatre lunes majeures qui orbitent autour de la géante gazeuse, tout comme Galilée avec son télescope. Avec un instrument plus puissant, les bandes de l'atmosphère de la planète seront visibles et vous pourrez également voir la Grande Tache rouge, une tempête anticyclonique de la taille de la Terre. Enfin, Saturne est également un objet céleste intéressant parce que ses anneaux sont clairement visibles, et si votre instrument le permet, vous pourrez même voir ce que l'on appelle la division de Cassini, une zone de plus faible densité qui se voit comme un espace sombre au milieu des anneaux.

Pour observer les planètes vous devez comprendre leurs mouvements relatifs. Plus une planète est proche du Soleil, plus elle tourne vite autour de ce dernier. Il faut 365 jours à la Terre pour accomplir sa révolution orbitale autour du Soleil ; Vénus et Mars font le voyage en 224 et 686 jours, respectivement. Si Jupiter est de l'autre côté du Soleil, vous ne pourrez pas observer la planète géante avant plusieurs mois. Le modèle ci-dessous vous permet de voir les positions des planètes à une date donnée et de voir comment elles se déplacent les unes par rapport aux autres dans le temps.

Si la simulation ne fonctionne pas ou si vous obtenez une erreur, allez sur le site d’origine : https://www.solarsystemscope.com ou utilisez cette version alternative plus légère et plus rapide à charger.

 

Vous aimerez aussi :

Observer le Soleil

L’astronomie amateur est principalement un loisir nocturne étant donné qu’on ne peut pas voir les étoiles pendant la journée.

L'astronomie aux jumelles : quoi observer dans l'hémisphère nord ?

Observer le ciel avec une paire de jumelles est sans aucun doute la façon la plus simple et la…